En France, la recommandation diffusée depuis 2002 par le ministère chargé de la Santé, conseille aux adultes de pratiquer l’équivalent d’au moins 30 minutes de marche rapide par jour au minimum 5 fois par semaine .

Marcher au quotidien est important pour réduire ses risques de développer un cancer, un diabète, un accident vasculaire cérébrale, diminuer son stress et améliorer la qualité de son sommeil. La marche demande au cœur un travail complémentaire qui facilite le retour veineux tout en lui demandant un effort modéré. La marche active la circulation, réduit l’apparition de varices, tonifie les muscles des jambes, réduit les risques d’hypertension…

La marche est une activité physique douce qui fait travailler à la fois le haut et le bas du corps : sangle abdominale, cuisses et mollets sans oublier les bras si l’on ajoute un mouvement de balancier. Sans accessoire, la marche mobilise presque la moitié de notre masse musculaire globale : une belle performance ! Si l’on ajoute la résistance des bâtons de marche nordique, les bras et dos sont également sollicités, pour mobiliser presque 80% de la masse musculaire totale.

Grâce à cette importante sollicitation musculaire, la marche nordique représente une dépense énergétique importante, jusqu’à 40% de plus que la marche traditionnelle. Activité d’endurance, elle facilite ainsi l’élimination des graisses stockées dans l’organisme. 

Des chercheurs américains travaillant sur la cicatrisation osseuse et l’ostéoporose ont démontré au début des années 2000 que de faibles vibrations au niveau de la cuisse arrière de moutons, pendant 20 minutes par jour et 5 jours par semaine, développaient et renforçaient leur masse osseuse. Des résultats qui plaident en faveur de la marche : les pas et l’appui des bâtons provoquent des vibrations modérées, bénéfiques pour la santé de nos os sans agresser les articulations.

 

Si la marche a déjà des effets appréciables sur notre système cardio-vasculaire, la marche nordique multiplie ces bienfaits et équivaut en intensité d’effort à un jogging à allure modérée. Les appuis latéraux offrent une plus grande amplitude pulmonaire et améliorent l’oxygénation, qui peut être 60% plus importante que dans la marche classique.

 

Marcher représente l’activité physique de base, praticable par tous, à tout moment, et sans autre matériel que des chaussures de marche confortables .Concernant la marche nordique l'utilisation des bâtons aidera à propulser le corps en avant . Chacun avance à son rythme et progresse en fonction de ses capacités physiques.

La marche nordique se pratique en ville, à la campagne, à la montagne, sur tous types de terrains.

Extrait du site internet : https://www.bienetre-et-sante.fr